Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 juin 2012 6 16 /06 /juin /2012 14:18

"POURQUOI JE SUIS SI SENTIMENTAL" (1978) 

for solo piano


Did the image of an all-powerful Napoleon hold such fascination for Nietzsche that this human "superpower" can be recognized behind his concepts of desire for power and for superman? The thought of the "first immoralist" is structured horizontally – it is in a way self-sufficient and excludes from the outset any reference to transcendence. Taking into account the reversal of values introduced by the author of Ecce Homo, I have inversed in the title of my composition the meaning of the famous "Why I am so wise" ("Why I write such good books"). Obviously, the word "sentimental" is used here in the figurative sense. I was thinking instead of the notion of transcendence, without which any quest for the meaning of birth and death becomes hard to imagine.

After such a long period of Deconstruction, I believe it would be beneficial to start turning towards Reconstruction. According to the scientist Adrian Béjan, nature is "constructal" because it uses a process of optimization of its own imperfections during its evolution.

We are now witnessing the return of the culture of doubt and uncertainty (a sort of Berezina for fundamentalist and authoritarian thought), as well as the return of the notion ofreenchantment of the world – disenchantment has become a commodity that passed its use-by date. In the Upanishads there is this surprising expression: "Gods love mystery." And the astrophysicist Trinh Xuan Thuan adds: "Poincaré realized that regularity and chaos were intimately connected, and that the unpredictable was never very far from the predictable."

A. Rabinovitch-Barakovsky, 2005

------------------------------------------------------------------------
"POURQUOI JE SUIS SI SENTIMENTAL" (1978)
pour piano solo


L'image d'un tout-puissant Napoléon a-t-elle exercé une telle fascination sur Nietzsche que l'on reconnaît cette "superpuissance" humaine derrière ses concepts de volonté de puissance et de surhomme? La pensée du "premier immoraliste" est structurée de façon horizontale; elle est en quelque sorte autosuffisante et exclut d'emblée toute référence à la transcendance. Tenant compte du renversement des valeurs introduit par l'auteur de l'Ecce Homo, j'ai inversé dans le titre de ma composition le sens du fameux "Pourquoi je suis si avisé" ("Pourquoi j'écris de si bons livres"). Il va de soi que l'adjectif "sentimental" est employé ici au sens figuré du terme. Je pensais plutôt à la notion de transcendance sans laquelle toute quête de sens de la naissance et de la mort devient difficilement envisageable.

Après une si longue période de Déconstruction, il serait salutaire, à mon avis, d'amorcer un virage vers la Reconstruction; selon le scientifique Adrian Béjan, la nature est "constructale", car elle procède par optimisation de ses propres imperfections au cours de son évolution.

On assiste de nos jours au retour de la culture du doute et de l'incertitude (une sorte de Bérézina pour la pensée intégriste et autoritaire) et également au retour de l'idée deréenchantement du monde; le désenchantement est devenu une marchandise périmée. Dans les Upanishads, on trouve cette expression étonnante: "Les dieux aiment le mystère". Et l'astrophysicien Trinh Xuan Thuan ajoute: "Poincaré réalisa que régularité et chaos étaient intimement mêlés, et que l'imprévisible n'était jamais très éloigné du prévisible".
A.Rabinovitch-Barakovsky, 2005

Partager cet article

Repost0

commentaires