Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 juin 2012 6 16 /06 /juin /2012 13:45

  Jiao (2004) for 11 strings, amplified celesta, amplified vibraphone, amplified clavinova

 

The work "Jiao" was composed in Geneva in January 2004 for the chamber orchestra "Musiques nouvelles". It is an integral part of the global work called "Anthology of Archaic Rituals – In Search of The Center", which I have been putting together for over thirty years. "Jiao" is an essential ritual within religious Tantrism (Daojiao) through which the visceral commitment of Chinese traditions to ancestor worship is expressed. One can find the same obsession to communicate with ancestors in all cultures – Slavic, Ancient Egyptian, Celtic, Black African, also in Buddhism where the ceremony for the commemoration of Buddha's death takes place in such a touching and visionary manner with the little lit up lamps floating on the rivers, intending to evoke the progression of the deceased towards the paradise of one of the buddhas being honored. Even in prehistoric man's cave art, paleontologists have managed to uncover the tendency to pick up (Musterian civilizations) or to send (later, in "troglodyte art") messages to and from the ancestors' souls. However, I was especially interested in the exorcism aspect of the "Jiao" ritual, which deals with the appeasement of the torments and suffering of the souls of the deceased or with the expulsion of malicious spirits. This allowed me to remain within my favorite domain, the one relating to musical analysis of the states of exaltation and trance and to the reflection on the polarity in a couple (energetics, entropy). It is also surprising to note that the transgenealogical movement in psychoanalysis has brought back the concept of the "return of the ancestors" and that certain psychoanalysts (psychogenealogists) do not hesitate to draw their inspiration from Taoism or shamanism – I am thinking particularly of the work of Didier Dumas. The questioning of the ancients about man and his relation to the universe and the hereafter seemed to me to have the ecological dimension that I tried to find the counterpart of in the musical discourse. The reactualization of this questioning of archaic traditions in the musical language has become my essential task. Alexandre Rabinovitch-Barakovsky February 4, 2004 Brussels The world premiere took place on February 6, 2004 in Lille with Jean-Paul Dessy as conductor

---------------------------------------------------------------

Jiao (2004)

L'œuvre "Jiao" a été composée en janvier 2004 à Genève pour l'orchestre de chambre "Musiques nouvelles". Elle est incorporée dans l'œuvre globale intitulée "Anthologie des rituels archaïques – A la recherche du centre" que je construis depuis plus de trente ans. "Jiao" est un rituel essentiel du taoïsme religieux (Daojiao) au travers duquel s'exprime cet attachement viscéral des traditions chinoises au culte des ancêtres. On retrouve cette hantise de communication avec les ancêtres dans toutes les cultures – chez les Slaves, en Egypte ancienne, chez les Celtes, en Afrique Noire, dans le bouddhisme où la cérémonie de la commémoration de la mort du Bouddha se déroule de façon si émouvante et visionnaire lorsque les petites lampes allumées flottent sur les rivières, ce qui doit évoquer le cheminement des défunts vers le paradis d'un des bouddhas honorés. Même dans l'art rupestre de l'homme préhistorique, les paléontologues ont réussi à repérer la tendance à capter (civilisations moustériennes) ou à envoyer (plus tard, dans "l'art des Troglodytes") des messages aux âmes des ancêtres. Ceci dit, je me suis surtout intéressé à l'aspect exorciste du rituel "Jiao", celui où il est question de l'apaisement des tourments et des souffrances des âmes des défunts ou de l'expulsion des esprits malveillants. Cela m'a permis de rester dans mon domaine de prédilection lié à l'analyse musicale des états d'exaltation et de transe, à la réflexion sur la polarité dans le couple (l'énergétique, l'entropie). Il est également étonnant de noter que la mouvance transgénéalogique dans la psychanalyse a remis à l'ordre du jour le concept du "retour des ancêtres" et que certains psychanalystes (psychogénéalogistes) n'hésitent pas à puiser leur inspiration dans le taoïsme ou le chamanisme – je pense notamment au travail de Didier Dumas. Le questionnement des anciens sur l'homme, sur ses rapports avec l'univers et avec l'au-delà, me paraissait avoir cette dimension écologique dont j'ai essayé de trouver le pendant dans le discours musical. La réactualisation de ce questionnement, de cette interpellation des traditions archaïques dans le langage musical, est devenue ma tâche primordiale. Alexandre Rabinovitch-Barakovsky 4 février 2004 Bruxelles La première mondiale a eu lieu le 6 février 2004 à Lille sous la direction de Jean-Paul Dessy

Partager cet article

Repost0

commentaires